Adolphe Landspurg
art du sourcier - radiesthésie - géobiologie - géomancie
Le travail et les instruments des sourciers du troisième millénaire
Recherche d'un cours d'eau souterrain par un sourcier opérant à mains nues et confirmation avec une règle-antenne graduée
Recherche d'un cours d'eau souterrain par un sourcier opérant à mains nues et confirmation avec une règle-antenne graduée

La baguette de sourcier ou le bâton fourchu en forme de V taillé dans du noisetier, du roseau, de l'olivier ou du figuier est remplacé de nos jours par la baguette en plastique, des antennes en L dénommées "radmaster" et des règles antennes graduées dont la plus connue est l'antenne de Lecher.

Certains sourciers de campagne opérant à mains nues sentent comme des picotements en arrivant à la verticale d'un cours d'eau souterrain. D'autres opèrent à l'aide d'un pendule, petite boule en bois, en métal ou en pierre suspendue à une ficelle ou à une chaînette que le radiesthésiste tient entre le pouce et l'index. Il avance sur le terrain en faisant osciller son pendule. En passant au-dessus d'un cours d'eau souterrain, le pendule cesse d'osciller et se met à tourner en indiquant la direction. Un bon radiesthésiste peut détecter une veine d'eau souterraine sur un plan où est indiqué le nord en se servant d'un pendule et d'une boussole. Il peut aussi se servir d'une règle-antenne graduée de Lecher en balayant le plan du nord au sud et d'est en ouest en tenant la règle-antenne à 10 cm au dessus du plan.

Les antennes en L étaient déjà utilisées du temps des Sumériens en 2000 avant J.-C.

Celles que j'utilise actuellement sont constituées de deux tiges en laiton courbées en angle droit pivotant autour d'un tube creux en cuivre d'un diamètre légèrement supérieur. Les parties verticales en cuivre que je tiens entre mes mains restent fixes alors que les tiges à angle droit en laiton sont mobiles autour de l'axe. La longueur des tiges horizontales est le double des tiges verticales, exemple, 30 cm, 15 cm, 24 cm, 12 cm, etc.

Le geste du sourcier est simple. Il consiste à tenir la baguette en coudrier, métal ou plastique entre ses mains, et d'avancer sur le terrain en formant un V et en exerçant une légère pression pour maintenir celle ci parallèle au sol. Quand il passera à la verticale d'une rive ou d'un cours d'eau souterrain la baguette va réagir et se tordre. Un bon sourcier peut déterminer les rives, la largeur, le sens du courant, sa profondeur ainsi que son débit.

Actuellement les sourciers sont très demandés pour la recherche de sources et cours d'eau souterrains, pour l'analyse géobiologique des terrains avant la construction, pour la détection et l'harmonisation des ondes nocives dans les appartements, bureaux, ateliers et maisons.

Les instruments des sourciers, radiesthésistes et géobiologues
Les instruments des sourciers, radiesthésistes et géobiologues

Différents pendules utilisés par les sourciers, radiesthésistes et géobiologues
Différents pendules utilisés par les sourciers, radiesthésistes et géobiologues

Adolphe Landspurg
Président de l'Association Géobiologie et Tradition
13, rue des Alouettes
F-68360 Soultz
adolphe@landspurg.com